En Charente, trente maladies professionnelles liées au mal de dos ont été recensées en deux ans. On peut pourtant les prévenir. Exemple à Suez RV où un ostéopathe intervient chaque mois.

Source : charente libre

Les médecines douces, dites naturelles ou encore appelées alternatives, connaissent un succès grandissant depuis une trentaine d’années en France. Le coût des consultations peut en revanche s’avérer élevé et la prise en charge par la Sécurité Sociale ou par les complémentaires santé n’est pas toujours optimale…

Source : Radins.com

Au travers de son projet de fin d’études, Marine Briens veut montrer les effets positifs de l’ostéopathie pour enrayer l’évolution de la broncho-pneumopathie chronique obstructive.

Source : Ouest France

Nausées, jambes lourdes, migraine, stress, maux de dos… : tous ces petits bobos en début de grossesse justifient que vous cherchiez dans le bottin ou sur radiocopinesage-femme l’adresse d’un ostéopathe. Dominique Blanc, président des Ostéopathes de France, nous explique l’intérêt d’une consultation en début de grossesse et, idéalement, dès le désir d’enfant.

Source : Neuf mois

Une trentaine d’ostéopathe se réunissent au sein d’une association « les dispensaires de l’ostéopathie » en 2008. Depuis, ils interviennent au centre d’accueil de la croix rouge et au centre médical de la Halte santé à Montpellier pour soigner les plus démunis.

Source : France 3

Le camion est garé sur un trottoir des Hauts de Lagny-sur-Marne. « C’est un Renault Master de 1989. Je l’ai trouvé sur Leboncoin pour un peu moins de 10 000 € », éclaire Noémie Fallet, 30 ans. Diplômée de l’école supérieure d’ostéopathie de Champs-sur-Marne en juin 2015, elle a commencé à pratiquer en septembre dernier dans les 13 m2 d’un véhicule déjà aménagé à 90% et aux dimensions imposantes (7m de long, 2,90m de haut et 2,50m de large). « L’ancienne propriétaire était esthéticienne donc j’ai juste opacifié les fenêtres et ajouté ma table. »

Source : Le Parisien

Le syndicat français des ostéopathes tape du poing sur la table et rappelle aux écoles d’ostéopathie françaises leur obligation de publier les enquêtes d’insertion de leurs anciens diplômés.

En pleine période de recrutement de futurs bacheliers pour la rentrée 2017, l’enquête que publie le Syndicat français des ostéopathes risque de jeter un froid.

Source : Le Figaro

Maux de dos, blocages articulaires, muscles endoloris ou torticolis… Autant de symptômes que les ostéopathes, formés en cinq années après le baccalauréat, peuvent prendre en charge. Immersion dans une école historique de la profession.

Source : Le Monde

De plus en plus populaire, un Français sur deux a déjà consulté un ostéopathe selon un sondage de 2015 , cette médecine manuelle souffre toutefois encore de nombreux préjugés.
Il est temps de tordre le cou aux idées reçues.

Source : Marie Claire

Ostéopathes au Mans, la Niortaise Emmanuelle Gaultron et son compagnon viennent d’entreprendre un voyage autour du monde pour dispenser des soins auprès des populations défavorisées de 24 pays.

Source : Courrier de l’Ouest